candidate.card.title

candidate.card.description

becomeAMember.title

becomeAMember.description

LIDL : quoi de neuf ? Nous ne vivons pas la même réalité quotidienne.

16/05/2024 | FR / NL

Pour rappel, nous avions mis à l’ordre du jour de la réunion syndicale nationale (RSN) l’éternelle problématique de la charge de travail, du mesurage du temps de travail à la pièce, la problématique du turnover, le nombre grandissant de malades, l’allègement du travail pour les 45+ ou encore l’encadrement nécessaire du travail des étudiants. 

Manque de bras/ charge de travail : 

La direction nous a d’abord fait une grande démonstration sur le fait qu’il n’y aurait pas, à l’exception des 15 premiers jours du mois de mai, de bras manquants dans les magasins. Nous sommes en dessous de la presta. Sur cette base, la direction propose de faire la « chasse » aux heures moins productives (en gros les heures de milieu de journée). 

Etudiants :

La direction nous indique que les étudiants ont un CDI et sont là toute l’année, ce qui est mieux que chez leurs concurrents tant en termes d’expertise que de formation. 
Nous avons posé les questions suivantes à la direction :

  • Si les étudiants sont nécessaires toute l’année, pourquoi ne pas offrir de meilleurs contrats aux travailleurs à temps partiel de LIDL au lieu de continuer à développer le travail étudiant ?
  • Y a-t-il des gens qui se croisent les bras en cours de journée chez LIDL ? NON

En fait, ce que la direction propose est assez simple, à l’intérieur des règles de calcul de la « presta » existante, la direction propose d’améliorer certains statuts comme offrir 28h semaine à tous les FB après 1 an d’ancienneté ou augmenter le nombre de FB à 36h de 50 unités . Entre-temps tous les autres continueraient à être engagés à 24h/sem. 

La direction envisage la semestrialisation (au lieu de la trimestrialisation) des compteurs positifs et négatifs (et ouverture et fermeture) ou encore d’avoir 12% de contrats précaires (étudiants et autres contrats). Les prestations étudiants seraient possible par tranche de 3h et non plus 4h minimum. La contrepartie de 12 samedis de libres au lieu de 8 prévus sectoriellement.

Par contre, quand on leur dit que leurs mesures opérationnelles ne savent pas être respectées sur le terrain, un long silence. 

Savez-vous qu’un étudiant ne peut logiquement pas utiliser de transpalette électrique, être dans la zone Tiko. Dans quel magasin est-ce respecté ? Dans quel magasin les étudiants sont-ils encadrés en suffisance pour les fermetures ? Dans certains magasins y a-t-il plus de 50% d’étudiants quasi constamment sur la surface de vente ?

Quand nous disons à la direction que la planification des tâches et des actions pose problème, on nous répond qu’on sait difficilement faire autrement, voire qu’autrement, ce serait pire. La direction précise encore que la situation économique de Lidl reste précaire quand bien même leurs dernières actions commerciales sont une réussite !

Une nouvelle date de réunion est prévue le 05/07

Nous avons clairement dit à la direction que ce qui était sur la table ne constituait pas une base de négociation correcte. Il faudra un jour que la direction reconnaisse que le manque d’attractivité des jobs Lidl pose problème, que le turnover et les malades de longues durées sont symptomatiques d’un malaise qui ne diminue pas, que du contraire ! Que la charge de travail reste trop importante, voire insoutenable. 

PS : n’oubliez pas de voter et de voter 3, quand les autres acceptent des demi-solutions, nous continuons à nous battre à vos côtés pour de vraies solutions et pour plus de bien-être au travail !